velo elliptique

Découverte du vélo elliptique

Après la belle expérience avec mon vélo d’appartement, les vélos en général m’attiraient de plus en plus. Après un long séjour sans mettre pieds à la salle de sport, j’ai décidé d’y faire un tour.

Les retrouvailles avec mes anciens amis ont été vives et très enrichissantes. Antoine, mon coach et ami était aussi présent. Tout ce qu’il voyait, c’était mon ventre plat, mon torse, mes fesses rebondies et mes jambes musclées. Il ne tarissait pas d’éloge à mon endroit. C’était très flatteur venant de lui qui, à la base, avait un corps aussi bien sculpté.

Il avait toujours été un homme à femmes et tout le monde lui enviait sa superbe musculature. Quand je lui ai confié que je m’étais mis au vélo d’appartement, il comprit alors vite à quoi je devais ces belles formes. Il me demanda si j’étais prêt à essayer une expérience similaire avec un autre appareil du genre du vélo d’appartement. C’est sans hésitation que je me suis prêtée au jeu.

Ma première expérience avec le vélo elliptique

Une fois qu’Antoine m’avait mené vers ce qu’il appelait « vélo elliptique », ma surprise a été grande. J’en entendais parler,  mais à vrai dire, l’image que je m’en faisais était complètement différente de la réalité. En effet, l’appareil n’avait pas grand-chose d’un vélo. Je me demandais qui avait bien pu donner ce nom à cet appareil.

Pour ceux qui ne s’en font pas une image concrète, l’appareil ressemblait plus à une pompe à eau qu’on trouvait dans les campagnes qu’à un vélo. Globalement, il s’agit d’un dispositif en forme de L. La partie supérieure est munie de deux longues manches qui entrainent deux pédales. Ça n’avait pas l’air compliqué.

Pour me motiver, Antoine monta sur l’un des appareils. Après quelques secondes d’hésitation, je fis comme lui. Il se mit à faire des mouvements réguliers mais en douceur d’avant en arrière. Les gestes semblaient lui venir naturellement. Il n’y avait donc pas de raisons pour moi d’être aussi hésitant. Au final, j’aimais la sensation que me procurait ce vélo.

Qu’est-ce que ça fait du bien !

En m’y mettant, je n’ai presque pas eu l’impression de faire des efforts. Tout comme Antoine, ça me semblait complètement simple et facile d’être sur ce vélo à m’exercer. La différence avec mon vélo d’intérieur était nette.

Avec le vélo, je travaillais beaucoup plus la partie inférieure de mon corps et un peu moins le haut. Avec le vélo elliptique, c’est le corps tout entier qui est en mouvement. Les muscles des bras, des épaules, des mollets et des jambes sont renforcés simultanément. Mes biceps et mes triceps sont travaillés en permanence. Mes muscles fessiers, de mon ventre et de ma poitrine aussi sont mis à contribution.  Je sentais tous les muscles de mon corps se contractés et se rétracter dans des mouvements naturels. Mon cœur aussi a été mis à contribution. Je sentais que mon endurance s’accroissait. Au final, c’est  vachement bien en fait et j’ai passé un merveilleux moment.